Les barrages de hautes chutes

Dès que l’on parle d’un barrage, la plupart des gens associent ce terme aux barrages dits « à accumulation ».

Accumulation est un verbe transitif signifiant réunir en grande masse, c’est exactement ce qui ce passe dans ce type de barrage.  

 

Le barrage de Tignes
Le barrage de Tignes

Les centrales hydrauliques sont dites de hautes chutes lorsqu’elles sont situées en altitude. De ce fait elle bénéficie d’un très important dénivelé entre le barrage et la turbine. Le barrage est classer par les professionnel comme remplissage saisonnier car l’eau présente dans le bassin de retenues provient des précipitations, en se remplissent lors des pluies et de façon plus importante à la fonte des neiges. L’eau provenant des montagnes alentours est acheminé dans le lac par des canaux appelé galerie d’adduction.

 

Vue en coupe d'un barrage unit.eu
Vue en coupe d'un barrage unit.eu

Dans ces installations la puissance d’électricité produite dépend de deux paramètres important : le dénivelé entre le barrage et la centrale électrique ainsi que du débit de l’eau dans la conduite forcée.

La force du jet sortant de la conduite forcée est ajustable et une très grande partie de l’énergie est ainsi utilisée. Pour un dénivelé des 1000 mètres, l’eau jaillit à une vitesse de 140 mètres à la seconde soit 500 kilomètre à l’heure. Afin d’optimiser les rendements on peut utiliser plusieurs jets d’eau. Le jet est divisé en deux pour venir butée sur les deux parties d’une turbine Pelton. 


 

http://www.decouplage.org
http://www.decouplage.org

Les centrales de montagne permettent d’éviter les gaspillages d’électricité lors des heures creuse comme le nuit ou le week-end et de pallier à l’intermittence de la production électrique des secteurs éolien et solaire qui ne peuvent pas fonctionner en permanence. En hiver lors des pics de consommations lorsque la consommation nationale était de 96 350 mégawatt le 15 décembre 2010 à l’occasion de la chute des températures, la compagnie électrique peut mettre en fonctionnement très rapidement leurs barrages à retenue d’eau pour pallier à la forte demande.

 

 

Pour produire 1 KW il faut un mètre cube d’eau qui descend de 450 mètres.

 

Impact sur l'environement

Nature de l’impact

bouc savoie-mont-blanc.com
bouc savoie-mont-blanc.com

Elles ont un très fort impact sur leur milieu d’implantation. L’impact environnemental principal est une modification du débit du cours d’eau (voire un assèchement). En aval lors du remplissage le cours d’eau est asséché, lors des lâché d’eau pour éviter le débordement du barrage le cours d’eau peut avoir un débit très important. Cependant chaque du fait que chaque barrage est différent, tous n’auront pas le même impact.

 

 

Conséquence sur la flore

interts.edres74.net
interts.edres74.net

L’impact sur la flore est énorme car des vallées entières sont englouties pour créer le lac de retenue, les végétaux aux abords de l’ouvrage en pâtissent également lors du passage des engins de terrassement par exemple. Les végétaux le long des cours d’eaux peuvent dessécher si le cours d’eau est à sec ou a contrario être engloutis ou arraché lors des lâchers d’eau.

 

Conséquences sur la faune

Bébé marmotte membres.multimania.fr
Bébé marmotte membres.multimania.fr

L’impact sur la faune est également énorme car des vallées entières sont englouties pour créer le lac de retenue, les êtres vivant aux abords de l’ouvrage en pâtissent également lors du passage des engins de terrassement par exemple. Les êtres vivant le long des cours d’eaux peuvent être assoiffée si le cours d’eau est à sec ou a contrario être noyer lors des lâché d’eau.

Conclusion

http://www.jaimeannecy.com
http://www.jaimeannecy.com

Ces centrales de haute chute sont bien adaptées à la production d’électricité décentralisée dans les zones à l’écart du réseau de transport électrique, notamment pour l’électrification décentralisée des pays en voie de développement.             Cependant les dangers des barrages ne sont pas négligeables et feront l’objet d’un chapitre dédié.