Etude de cas: Le risque barrage dans le département du Haut-Rhin

Le risque majeur dans le cas des barrages

Le risque majeur est constitué par la formation d’une onde de submersion se traduisant par une élévation brutale et rapide du niveau de l’eau à l’aval. Cette vague peut être provoquée :

En montagne, par un glissement de terrain dans la retenue du barrage, cela risquerais de faire déborder le barrage puis la vague se propagerais dans la vallée en noyant les environs.

Par la rupture totale ou partielle du barrage, ici aussi une vague se propagerait dans la vallée.  Cette rupture peut être instantanée pour les ouvrages maçonnés ou progressive pour les barrages en remblai.

 

http://www.risquesmajeurs.fr
http://www.risquesmajeurs.fr

Dans le département du Haut-Rhin

Les facteurs de risques sont de divers ordres :


- la conception ancienne ou l’entretien insuffisant d’un barrage peuvent ne plus

répondre aux règles de l’art et de sécurité en vigueur. Les ouvrages concernés

font l’objet d’un diagnostic sur leur fiabilité et, si nécessaire les mesures à prendre seront engagés.

- les crues exceptionnelles : pour chaque barrage, une “crue de projet” est fixée

pour dimensionner les ouvrages évacuateurs, le niveau de sécurité retenu étant

généralement compris entre la crue millénale et la crue décamillénale. Toutefois,

une crue dépassant les capacités des ouvrages peut toujours survenir.

- des dysfonctionnements dans la gestion de l’ouvrage comme le contrôles commandes.

- les défaillances électromécaniques, mais souvent les erreurs humaines sont à l'origine des erreurs.

- l’insuffisance des études préalables et du contrôle d’exécution constitue

également un risque. C’est pour cela que pour parer à ces situations le Comité Technique Permanent des Barrages et des Ouvrages Hydrauliques apportent son avis.

 


-les séismes, Notre zone est exposé au risque sismique de manière importante comme en témoigne le Grand séisme de Bâle en 1356. Cela peut causer des dommages comme des déformations, tassements, fissures. Bien heureusement le plus souvent ces incidents sont mineurs.

 

Les aléas sismique dans notre région earth-of-fire.over-blog.com
Les aléas sismique dans notre région earth-of-fire.over-blog.com

- les actes de destruction et de malveillance comme des actes terroristes. En effet depuis les attentats de la dernière décennie on ne peut pas exclure l’attaque terroriste d’un barrage. 

 

La rupture d’un barrage constitue une catastrophe exceptionnelle. L’onde de

submersion générée par la rupture se traduit par une élévation brutale et rapide du niveau de l’eau à l’aval, pouvant affecter la sécurité des personnes et des biens et avoir des conséquences néfastes sur l’environnement tels des pollutions, impact sur les milieux naturels…

 

 

Pour parer au catastrophe, les barrages sont classés en quatre classes de A pour les plus grands à D et ce suivant les enjeux qu’ils représentent en terme de sécurité publique.

 

Des paramètres comme la hauteur, les installations et populations en avals de l’ouvrage et le volume d’eau retenue aident à ces classifications.

Dans le Haut-Rhin, quatre barrages de classe A sont présent dans les Vosges :

Le barrage de Kruth-Wildenstein (11,6 millions de m3, 38,5 mètres de haut)

Le barrage de Michelbach (7,3 millions de m3, 23 m)

Le barrage du lac de la Lauch (690 000 m3, 22 m)

Le barrage du lac d’Alfeld (800 000 m3, 23 m)

 

Les quatre barrages présents sur le Rhin/Grand Canal d’Alsace concédés à EDF,

constituent des barrages de classe B : il s’agit des digues de canalisation, écluses,

usines et barrages des biefs de Kembs, Ottmarsheim, Fessenheim et Vogelgrun.

 

Il y a aussi des barrages de classe C et D, le recensement des barrages de classe D n’est pas effectué. Bien qu’ils présentent des enjeux très faibles, beaucoup de ces dernier sont mal entretenues et peuvent conduire à des accidents.

 


 

Pour préparer les populations et les secours au risque potentiel relatifs aux ouvrages hydrauliques on a mis en place des plans comptabilisant les communes à risque.

 

Pour les digues de canalisation du Rhin sont concernées les communes de :

Pour le bassin versant de la Fecht sont concernées les communes de :

Pour le bassin versant de la Lauch sont concernées les communes de :

Pour le bassin versant de la Thur sont concernées les communes de :

Pour le bassin versant de la Doller sont concernées les communes de :

Source: Conseil général du Haut-Rhin